Exclusif – Les migrants sont des hommes comme les autres.

DUNKERQUE – Une information de taille est tombée ce matin, révélée par l’Institut d’Études Génétiques de Dunkerque (IEGD) : les migrants seraient des êtres humains . « Sur les 150 migrants qui ont dû subir une batterie de tests, les 150 se sont révélés être des hommes, comme vous et moi », nous explique le professeur Marc Van De Meersch.

Il faut dire que depuis quelques temps de nombreux fantasmes parcouraient les villes de notre région sur les migrants. Certains avaient signalé à la police avoir aperçu des loups-migrants, qui les soirs de pleine lune se transforment en bête immonde pour manger les enfants. De nombreuses battues avaient été organisées dans la région de Calais, mais sans jamais apercevoir les fameux monstres.

« Beaucoup fantasment sur les migrants », nous raconte Yves Barbelet, sociologue, « tout le monde croit qu’on est envahi par une horde de migrants méchants venus voler le pain des français. C’est faux, ils sont bien trop intelligents pour rester dans un pays comme le nôtre, qui par contre, est rempli de cons (20% selon un sondage de l’INSEE-SOFRES)« .

Par ailleurs, les mêmes test du IEGD ont été réalisés sur 150  militants du FN, et affirment que ces derniers ont un développement du cerveau égal à celui d’un Tarsier tropical dont l’évolution s’est arrêtée il y a près de 45.000 ans. Voilà qui est loin d’être rassurant pour les habitants des communes FN qui seraient donc administrés par des cousins du Tarsirius tropicalus marinelepenus.

La rédaction

https://i1.wp.com/media.topito.com/wp-content/uploads/2012/02/animaux-moches008.jpg

Tarsirius tropicalus marinelepenus

 


Société – « Oui, le poids des musulmans ne cesse d’augmenter »

Image« Le vrai problème c’est le couscous boulettes »

Immigration, islam, obscurantisme ? La droite et l’extrême droite avancent toutes les causes possibles pour tenter d’expliquer le poids croissant des musulmans en France. Pour Michel Merguèse, le problème est ailleurs. Dans son ouvrage intitulé, Tajine, Couscous et Mekrout, les vraies raisons du poids des musulmans en France, le nutritionniste dunkerquois tire la sonnette d’alarme : « Oui le poids des musulmans ne cesse d’augmenter […] mais arrêtons de nous focaliser sur l’immigration, ou l’islamisation de la société ! Ce sont des foutaises ! Le vrai problème c’est le couscous boulettes ! » 

En effet, il nous démontre que la cuisine marocaine, algérienne ou tunisienne est particulièrement riche et très calorique. Une portion de couscous royal représente 1700 calories, soit 95% des apports journaliers nécessaires à un homme à l’âge adulte. « Il faudrait deux heures de jogging pour éliminer un tel repas ! » précise M. Merguèse.  « En comparaison, un boeuf bourguignon avec lardons, c’est 1450 calories. Nous pouvons donc comprendre aisément pourquoi le poids total des non-musulmans croît de manière moins rapide que pour les musulmans ». 

Le FN local approuve la thèse nutritionniste

Philippe Eymery, candidat FN en pleine mutation idéologique, affirme lui aussi que le couscous boulettes est dangereux pour la ligne. Interrogé au téléphone par notre rédaction, il nous explique : « Cet été j’ai fait ramadan avec des amis de Marrakech. Résultats : j’ai pris 7 kilos dans la besace ! […] Je dois avouer aussi que le tajine aux abricots est mon péché mignon, et puis j’ai du mal à refuser un bon mekrout au dessert ! Ma femme m’a demandé d’y aller mollo, je suis au régime sec depuis la rentrée : salades et crudités, je ne vous raconte pas le changement. » 

La société française se couscoussise

Pour M. Merguèse, au lieu de parler d’islamisation de la société française, il faudrait plutôt évoquer la couscoussisation de notre pays. Selon lui, le couscous prend une part de plus en plus importante dans les habitudes culinaires françaises. Si bien qu’il arrive à la 3ème place des plats préférés des français. Et il rappelle, que dans les années 30, les italiens ont du affronter ce problème de société, eux aussi accusés de prendre du poids à cause de la pizza quatro formaggi et du fameux tiramisu, qui se sont au final très bien intégrés à notre cuisine.

« Il faut arrêter d’agiter les préjugés autour des musulmans, conclut-il, et je vous pousse à les rencontrer autour d’un vrai bon taboulé au safran ! Vous verrez qu’ils ne sont pas si méchants que ça, et vous serez vite conquis par leur bonne humeur et leur cuisine ensoleillée, mais à consommer avec modération ! » 

La rédaction


Philippe Eymery – « Les Roms sont des êtres humains avant tout »

romsLa dernière sortie de Philippe Eymery, futur candidat FN à la mairie de Dunkerque sur la question des Roms en a déstabilisé plus d’un. Interviewé par France Bleu Nord ce matin, il a avoué ressentir beaucoup de peine pour le sort des Roms, « ce sont des êtres humains avant tout » avance t-il au micro de Daniel Cosbichaud.

 »On stigmatise trop cette population, c’est de l’acharnement pur et dur […] Ce sont des migrants économiques qui ont fui leur pays afin d’échapper à une très grande précarité liée à une discrimination et un rejet féroces. Ils veulent juste trouver un emploi pour subvenir à leurs besoins et faire vivre leur famille. Faisons donc en sorte de les accueillir dignement pour qu’ils s’intègrent à notre société. » conclut le conseiller municipal à la mairie de Dunkerque.

Stratégie de communication politique ou réelle conviction personnelle ? On peut s’interroger sur les motivations qui ont poussé Philippe Eymery à prendre la défense des Roms, alors que son parti s’attaque fermement à cette population depuis quelques années.

Joint au téléphone par notre journaliste, P. Emery s’explique : « J’ai découvert le bouddhisme cet été, j’ai profité de mes vacances à la Baule pour lire des ouvrages du Dalaï-Lama […] Le bouddhisme considère l’être humain comme le fruit le plus cher, le plus élevé et le plus évolué sur l’arbre de l’évolution. Il faut juste faire preuve de compassion, se mettre à la place de l’autre pour comprendre ses actions. C’est ce que je fais maintenant, je compatis, et je veux donner tout mon amour aux Roms. »

Quand on lui demande si ce virage à 180 degrés ne fragilise pas sa candidature à la mairie de Dunkerque, il fait preuve d’un réalisme déconcertant « C’est sûr qu’au sein du FN ma situation est précaire, mais rien n’est impossible en politique ! Voyez ce qu’il se passe au gouvernement avec M. Valls, la gauche opère un tournant à droite ! Pourquoi le FN ne pourrait pas réaliser un virage à gauche, vers des valeurs humanistes ? C’est le combat que je veux mener avec le FN à Dunkerque ».

La rédaction