Un carré « abrutis » à l’étude.

DUNKERQUE – Face à l’indignation suscitée par la création d’un carré musulman dans le cimetière de Dunkerque, la municipalité a lancé une étude pour évaluer la possibilité de réaliser également un carré « abrutis » pour que chacun soit traité de manière équitable.

L’initiative serait une première en France, et permettrait que les cons aient aussi leur espace réservé pour reposer en paix. Si la municipalité affirme que le projet est seulement au stade de l’étude, elle sera rapidement confrontée à un manque d’espace important, vu le nombre de personnes qui pourrait prétendre à ce nouveau carré.

Jean-Noël Fachehaux, président du conseil des abrutis dunkerquois, estime qu’une telle démarche enverrait un signal fort pour la reconnaissance des cons locaux, et tiens à préciser que l’on peut être français et con à la fois.

La rédaction

Publicités