Un carré « abrutis » à l’étude.

DUNKERQUE – Face à l’indignation suscitée par la création d’un carré musulman dans le cimetière de Dunkerque, la municipalité a lancé une étude pour évaluer la possibilité de réaliser également un carré « abrutis » pour que chacun soit traité de manière équitable.

L’initiative serait une première en France, et permettrait que les cons aient aussi leur espace réservé pour reposer en paix. Si la municipalité affirme que le projet est seulement au stade de l’étude, elle sera rapidement confrontée à un manque d’espace important, vu le nombre de personnes qui pourrait prétendre à ce nouveau carré.

Jean-Noël Fachehaux, président du conseil des abrutis dunkerquois, estime qu’une telle démarche enverrait un signal fort pour la reconnaissance des cons locaux, et tiens à préciser que l’on peut être français et con à la fois.

La rédaction


ARENA – Pour faire face aux 10 millions manquants au financement de la salle ARENA, la CUD envisage de créer un Impôt Direct Local Temporaire (IDLT)

argentLa Communauté Urbaine de Dunkerque veut son ARENA, et elle y parviendra coûte que coûte, même si elle doit se mettre à dos une partie des habitants de l’agglomération.

Cette semaine, le Conseil Régional a refusé d’octroyer une subvention de 10 millions d’euros pour le financement de la construction de la salle ARENA. Face au désengagement de la région, la CUD doit trouver d’autres ressources financières. Et elle n’a pas trouvé de meilleure idée, que de créer un Impôt Direct Local Temporaire (IDLT) en pleine période de crise.

Selon l’article IV-65 du Code général des impôts, « cet impôt doit être utilisé dans l’unique but de financer des projets inutiles, dont le prix est exorbitant, et dont les populations ne veulent pas ».

Son mode de prélèvement est très simple, des collecteurs se présenteront aux domiciles des habitants de la CUD pour retirer la somme de 50 euros par personne. « Nous sommes 200.000 habitants sur la CUD, et il nous manque 10 millions d’euros. Le calcul est simple. Avec 50 euros par personne, nous arriverons à combler les 10 millions d’euros manquants au financement du projet « !, affirme le chef du projet de l’ARENA Dominique Deprez.

Mais n’est-ce pas une mesure impopulaire à 6 mois des élections municipales ? Monsieur Michel Delebarre se veut pragmatique : « Si les dunkerquois veulent que leur ville soit au même niveau que Londres, Berlin ou Barcelone, il faut mettre la main à la poche ! 50 euros c’est quoi ? C’est rien du tout ! Surtout pour un si beau projet, qui me tient tant à coeur ! Croyez-moi je veux le meilleur pour Dunkerque ! »

Difficile de croire le contraire.

La rédaction.

*Pour infos :

Le prélèvement aura lieu entre le 15 octobre 2013 et le 15 mars 2014. Toute personne refusant de payer l’impôt se verra recevoir une notification de prélèvement direct sur son compte bancaire, avec une majoration de 10%.