L’ARENA de Dunkerque ne verra pas le jour.

Bannière-ArenaLa nouvelle est tombée ce matin sur le site de la multinationale Vinci : la salle ARENA de Dunkerque ne sera pas construite.  On peut y lire que la décision de l’annulation du contrat a été portée par Monsieur Delabarre lui-même, alors qu’il se battait farouchement jusque là pour que le projet voie le jour.

Interrogé au téléphone par notre journaliste Hollig Arcques, le maire actuel de Dunkerque évoque  »une prise de conscience tardive de l’inutilité d’un tel projet, qui va laisser les dunkerquois sur la paille. » Il faut dire que le contrat en partenariat public privé de 27 ans signé avec Vinci aurait coûté plus de 300 millions d’euros,  alors que les subventions de l’État et du Conseil Régional étaient en baisses. Mais casser un contrat avec Vinci ne se fait pas sans fracas, et la Communauté Urbaine de Dunkerque devra s’acquitter d’une indemnité d’une valeur de 12 millions d’euros. « Je ne sais pas ce qui m’a pris de signer un contrat pareil », nous explique Michel Delebarre, « C’est le genre de dossier qui peut me faire perdre les élections municipales. J’ai préféré tout arrêté, avant qu’il ne soit trop tard. « 

Du côté de l’opposition, c’est la soupe à la grise mine. Jean Michel Verderage, élu EELV, s’interroge : « Sur quoi allons-nous attaquer Michel Delebarre s’il ne construit plus d’ARENA ? Nous allons être dans l’obligation de faire une liste commune avec le PS, puisque sur les autres sujets, nous sommes en parfait accord. Et puis, nous ce que nous voulons avant tout, ce sont des vélos partout. Ça c’est de l’écologie, et Michel est très réceptif à ce genre de choses ».

Patrice Vergriete, lui aussi est inquiet. Celui qui basait tout son programme sur l’annulation ou la révision du projet ARENA se retrouve sans rien. La seule solution qui lui reste, est de plancher sur un vrai programme d’alternatives concrètes et d’éviter que ce soit la désertion dans ses rangs.

Seul Philippe Eymery du Défi Dunkerquois (FN mou) est heureux au final de cette annulation de la construction de la salle ARENA. Il pense présenter dans son programme des municipales, un projet alternatif à celui de la salle multi-sport. Il s’agirait, selon les rumeurs, d’un centre de méditation bouddhiste ouvert à tous. Il permettrait par ailleurs d’accueillir toute l’année tous les Roms qui souhaiteraient s’y installer, dans l’amour et la paix, bien entendu.

Pour fêter cette annulation du contrat liant Vinci et la CUD, l’association ARENA NON MERCI CA VA, principale association de citoyens contre le projet, organise un grand pot festif gratuit et ouvert à tous les dunkerquois, ce samedi 7 décembre à partir de 19h sur la place Jean Bart.

La rédaction

Publicités

Dunkerque – Des roms déguisés en Père Noël volent des passants.

article_noelLes fêtes de Noël approchent à grands pas, et les magasins du centre de ville de Dunkerque sont pris d’assaut par les habitants de l’agglomération pour réaliser les achats pour les festivités de fin d’année.

Mais cette communion consumériste est mise en péril depuis hier soir  par quelques éléments perturbateurs – toujours les mêmes diront certains – provenant de la communauté Roms.

En effet plusieurs d’entre eux déguisés en Père Noël, essayaient de divertir les passants en leur imposant un spectacle de rue folklorique : pendant qu’un des Pères Noël jouait de l’accordéon pour capter l’attention des personnes, des enfants Roms déguisés en lutins s’empressaient de voler les sacs remplis de cadeaux.

Une mère, accompagnée de ses deux enfants, a été une des personnes agressées hier soir. Elle nous explique son calvaire : « Je pensais vraiment que j’avais à faire à un bon Père Noël français, mais quand il a sorti son accordéon, il était déjà trop tard. J’ai compris alors que je n’arriverai pas à me défaire facilement de ce parasite. Mais mes enfants eux, étaient enchantés par le spectacle et ne voulait pas reprendre la route. Et puis tout à coup, j’ai senti quelque chose me mordre la main : c’était un de ces enfants Roms vêtu comme un lutin qui m’attaquait ! Horrifiée, j’ai lâché les sacs, et ils se sont volatilisés avec. J’ai eu la peur de ma vie ! »

L’agression, filmée par un des commerçants (que vous pouvez regarder ici) a permis aux policiers d’identifier et d’interpeller rapidement ces Roms voleurs de cadeaux. Malheureusement, ceux-ci n’ont pas été retrouvé, on pense déjà qu’ils ont fait quelques heureux du côté de la Roumanie.

La Rédaction.