Société – Faut-il interdire la fessée ? Les dunkerquois s’expriment.

Coll-Devaney/SUPERSTOCK/SIPA

Coll-Devaney/SUPERSTOCK/SIPA

La fessée fait débat. Un père a été condamné vendredi à 500 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Limoges pour avoir donné une fessée à son fils de 9 ans. Faut-il l’interdire ? Faut-il légiférer sur l’usage de la fessée ? Curieux de savoir ce qu’en pensaient les dunkerquois, nous avons réalisé un micro-trottoir pour avoir leurs avis. Témoignages.

Claudine Bastonnade, 64 ans, retraitée, Saint-Pol-sur-Mer.

« J’ai pris des fessées durant toute ma jeunesse. Mon père n’hésitait pas à me déculotter pour me punir avec le martinet. Est-ce que ça a fait de moi une enfant battue ? Évidemment que non. J’ai appris ce qu’était une éducation stricte […] Par ailleurs, on devrait envoyer les militaires dans les banlieues, armés de martinets. Les jeunes feraient moins les mariolles, et on pourrait lutter contre l’insécurité. »

Jean-Yves Rouste, 55 ans, docker, Dunkerque.

« Ma femme utilise la fessée depuis peu. Il faut dire qu’elle a toujours rechignée à le faire, mais en insistant un peu, j’ai pu réussir à la convaincre […] Maintenant elle avoue qu’elle ne pourrait pas s’en passer, elle trouve que ça la défoule ! Et moi j’adore ça ! […] Je l’affirme haut et fort, la fessée a réveillé notre sexualité au quotidien ! »

Kevin Trampe, 7 ans, écolier, Petite-Synthe.

« Je suis intervenu plusieurs fois auprès de mes parents pour leur signaler que je n’étais pas un exutoire, qui leur permet de se défouler en toute légalité. C’est pas parce mon père a des soucis érectiles qu’il doit me cogner. Idem pour ma mère : quand mon père a pu – à l’époque – la féconder, elle a dû mettre entre parenthèses sa carrière de majorette. Elle n’en s’est toujours pas remise. Alors elle me fesse, pour soulager sa souffrance […] J’ai offert un livre de Françoise Dolto l’année dernière à ma mère pour tenter de l’éduquer un peu, mais elle n’a pas compris le geste, et maintenant elle l’utilise pour me frapper avec. »

Hervé Raclée, 32 ans, joueur de football, Dunkerque.

« Il faut interdire les fessées. La semaine dernière encore, on en a pris une avec l’USDK : un 6-0 à domicile contre Amiens. Alors oui, on aurait plutôt intérêt à les interdire, parce qu’en plus de la fessée, on se prend une engueulade par le coach dans le vestiaire ! Alors les branlées, et les fessées, on n’en veut plus ! Stop à l’humiliation ! » 

Propos recueillis par Frédérique Chataîgne

Publicités

One Comment on “Société – Faut-il interdire la fessée ? Les dunkerquois s’expriment.”

  1. Star Tet'ch dit :

    Attention
    La fessée a dorénavant un prix fixé : Les prostituées auront donc une prestation à ce prix…Il n’y aura pas de soldes , ni de remise , car il a un précédent judiciaire qui fera jurisprudence!!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s