Rapport du GIEC – Dunkerque dans la tourmente

Les chercheurs du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ont adopté , vendredi 27 septembre, le premier volet de leur cinquième rapport, sur les conséquences du réchauffement climatique au niveau mondial. Plus alarmiste que les précédents documents, le cru 2013 porte une attention particulière sur la situation des pays nordiques, et plus précisément sur le nord de la France, qui ne sera pas épargné par une montée des eaux à la fin du siècle.4be34a3c8bc9dfb5c93055ab3640231d_large

« Même si la situation au Bangladesh ou en Nouvelle-Orléans est plus que préoccupante, Dunkerque et les Flandres vont sacrément morfler » affirme l’experte suédoise Clara Groplinsdöm, « l’augmentation du niveau de la mer, qui devrait être de 26 à 82 cm d’ici 2100 va recouvrir toute une partie de l’agglomération ! Même la statue de Jean Bart aura les pieds dans l’eau ! Mais cela ne concernera que vos petits-enfants donc vous n’en avez pas à vous en préoccuper »,  conclue t-elle rassurante.

La cité de Jean Bart fera front.

La réaction du maire de Dunkerque, Michel Delebarre, ne s’est pas faite attendre. Interrogé par notre journaliste, il garantit que « la cité de Jean Bart fera front, en investissant massivement dans des systèmes de bouées gonflables installées sur tous les bâtiments de la ville qui flotteront sur les eaux ». D’un coût estimé à 780 millions d’euros, ces nouvelles structures créeront entre 15 et 25 emplois. « Une aubaine pour notre ville durement touchée par le chômage », atteste l’actuel président de la CUD. Le financement lui, sera réalisé en Partenariat Public Privé sur 100 ans. Vinci est déjà pressentie pour réaliser ce projet titanesque.

M. Delebarre, voit même la montée des eaux comme une aubaine touristique pour Dunkerque. « On pourra l’appeler la Venise du Nord, avec ses canaux pittoresques et son fameux carnaval » termine t-il enjoué.

 L’hymne de Cô Pinard en danger.

photo-1293911382106-1-0

Philille Huguen AFP

Tout le monde n’est pas du même avis que Monsieur le Maire, et les associations carnavalesques voient déjà certaines pratiques du carnaval en danger « Si on ne fait pas quelque chose, il sera impossible de se mettre à genoux pour chanter l’hymne à Cô Pinard avec toute la flotte qu’il y aura dans Dunkerque », affirme tristement le président des Corsaires, qui se dit opposé à la montée des eaux.

Et il n’est pas le seul : comme l’atteste un sondage réalisé par la Voix du Nord, SOFRES, Delta FM et le Galibot, 98% des dunkerquois sont contre le réchauffement climatique et la montée des eaux, mais en même temps s’en foutent car ils seront morts quand ça arrivera.

La rédaction

Publicités

4 commentaires on “Rapport du GIEC – Dunkerque dans la tourmente”

  1. KrP10M dit :

    On peut dire que ca, c’est de la news..!
    M en fou, dans tous les cas, j ai un bateau..

  2. Grrr dit :

    Faut se méfier des sondages… Au PMU du coin, au contraire, on a tous voté pour !
    Ca ferait du bien de se dorer la pilule au soleil… et tant pis pour les autres :-p
    (quant aux petits-enfants, la pollution se charge de diminuer la fertilité, alors… )

  3. Pastis dit :

    Bonne nouvelle, avec 82cm de mer sur la place de la Mairie, le lancer de z’hareng pourra reprendre avec des poissons vivants!!

  4. Zouzou Moiboitou dit :

    Un peu de précision, depuis quand on s’agenouille pour Cô Pinard?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s